INTERVIEW/VIDEO - Un vent de panique souffle chez les cadres Les Républicains, le 2 mai, quand le Premier ministre, Jean Castex, annonce le retrait de la liste menée par Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Un retrait au profit du président LR sortant, Renaud Muselier. Invitée de Time Break le 7 mai dernier, la maire de Nemours, en Seine-et-Marne, Valérie Lacroute (Les Républicains), est revenue, avec nous, sur cet événement.

INTERVIEW - Le sénateur Les Républicains Philippe Mouiller, était notre invité, mardi 11 mai. À moins d’un an de l’élection présidentielle et à l’approche des régionales, l’élu des Deux-Sèvres est notamment revenu sur la situation du parti alors que l’affaire Renaud Muselier a entaché la droite traditionnelle. 

INTERVIEW - Le député de la deuxième circonscription du Doubs, Éric Alauzet, était notre invité, mardi 4 mai. L'élu La République en Marche s'est dit satisfait de la Loi Climat. Il reste cependant lucide sur le chemin à parcourir dans le domaine de l'écologie. Un chemin qui selon lui demandera un effort collectif sur le plan international.

INTERVIEW - Le député La France Insoumise Ugo Bernalicis ne veut pas d’une candidature commune derrière la maire de Paris Anne Hidalgo (PS). Il s’est exprimé mardi 13 avril, sur l’union des gauches voulu par plusieurs responsables politiques. Une union possible seulement “derrière Mélenchon”, pour l’insoumis.

INTERVIEW/VIDEO - Le 29 mars dernier, l'examen du projet de loi Climat et résilience débutait à l'Assemblée nationale. Issu des 149 propositions de la convention citoyenne, le texte n'a aujourd'hui plus grand chose à voir avec l'original, en raison, notamment, des nombreux amendements déposés. Le secrétaire national du parti Europe Ecologie – Les Verts, Julien Bayou, était dans Time Break, vendredi 2 avril, pour en discuter.

INTERVIEW -  Aurélien Taché a définitivement signé le divorce avec La République En Marche depuis son départ en mai 2020. Le député du Val d’Oise était notre invité mardi 30 mars, et a exprimé ses désaccords avec la politique gouvernementale et l’attitude de la majorité présidentielle. Que ce soit sur la loi Climat et Résilience qu’il juge « loin du compte », ou sur la polémique autour des réunion non-mixtes du syndicat étudiant de l’UNEF, l’ancien Marcheur veut montrer qu’il s’inscrit dans l'opposition.