Que deviennent les installations des JO d’Athènes ?


Publié le 22.07.2022


REPORTAGE/VIDEO - Gabriel et Corentin, deux Youtubeurs spécialistes de l’Urbex (exploration urbaine) ont, il y a un peu plus d’un an, bravé les alarmes et les véhicules de sécurité pour rapporter de magnifiques images des « éléphants blancs », ces installations olympiques abandonnées, certaines depuis 2004.

Après avoir échoué à obtenir les Jeux du Centenaire en 1996, Athènes a obtenu du CIO, l’année suivante, l’attribution des Jeux Olympiques d’été de 2004. Débute alors pour la capitale grecque une course contre la montre pour rénover et construire les installations nécéssaires à la bonne organisation de ces jeux à grands coups d’emprunts et de milliards d’euros. Entre 6 et 27 milliards d’euros seront investis pour accueillir le monde pendant quinze jours.

Autoroutes construites, métros, et stades démesurés, la Grèce veut prouver à ses homologues qu’elle est capable d’organiser les JO dans le berceau de l’olympisme. Elle a même déplacé un aéroport international. En 2001, elle ouvre l’aéroport Elefthérios Venizélos et ferme le vieil aéroport d'Hellinikon. Une partie de ses pistes servira à construire le Complexe olympique d’Helliniko sur lequel on retrouve le bassin de canoë-kayak slalom, les stades olympiques de hockey sur gazon, de baseball et de softball, la salle d’armes pour l’escrime, ainsi qu'une immense salle de basket et de handball. Ce site a été intégralement construit pour les JO 2004.

Mais Athènes n’a pas suffisamment anticipé la réutilisation de ses installations et face à la crise économique, décide d’abandonner 20 de ses 22 sites olympiques. Certains seront rénovés, mais la plupart sont laissés à l’abandon. C’est le cas du Complexe d’Helliniko qui coûte chaque année des millions d’euros en alarmes et gardiennage.

Sous la pression des banques et de l’UE, la Grèce décide en 2016 de mettre en vente l’immense aéroport d’Hellinikon et les installations qu’il comporte, pour 915 millions d’euros, une somme jugée trop faible par de nombreux grecs, pour ces 620 hectares en bord de mer.

Photo Stade de hockey en 2021, capture Youtube Gabriel et Corentin


Articles récents


Qui sommes-nous ?

En 2006 naît WFM sous l’impulsion de Robert VERDET et Olivier CALVO, devenue ensuite en 2012 Air Show, l’héritière de la station FM des années 80 Radio Show, avec la création de l'association Air Show Groupe. En 2020, Air Show Groupe change radicalement, à commencer par son nom, et devient MRG. Enrichie d’une nouvelle équipe, elle est désormais un média global 100% gratuit proposant un bouquet de radios, un site d’actualité, des podcasts et de la vidéo.



© MRG Médias. Tous droits réservés. Crée par Médias Radio Groupe. "MRG" est une marque déposée à l'INPI