Elisabeth Borne, qui est la nouvelle Première ministre ?


Publié le 17.05.2022


PORTRAIT - Jean Castex a remis la démission de « son »  gouvernement lundi 16 mai dans l’après-midi et a laissé sa place, à travers une passation de pouvoir à Matignon, à celle à qui Emmanuel Macron a fait confiance. Elisabeth Borne devient la Première ministre du second quinquennat du chef d’état, vingt-deux jours après sa réélection.

En charge des Transports dans un premier temps en 2017, puis de la Transition écologique et solidaire, elle prend la tête du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion en juillet 2020. Une nouvelle étape dans la carrière d’Elisabeth Borne grâce à cette nomination. Elle qui s’était lancée en politique en 1991, dans le cabinet du ministre de l’Éducation nationale de l’époque Lionel Jospin, en tant que conseillère technique.

C’est également un moment historique pour la France. Avec cette nomination, elle devient la seconde femme Première ministre de l’Histoire de la Ve République depuis Edith Cresson (mai 1991 - avril 1992). Contrairement à Édouard Philippe et Jean Castex,  ses deux prédécesseurs, Elisabeth Borne n’a jamais occupé de mandat électif. Emmanuel Macron n’a pas jugé ce point primordial. Il attendait à la tête de son gouvernement un Premier ministre « attaché à la question sociale, à la question environnementale et à la question productive ». L’ancienne ministre du Travail était la candidate parfaite à ce poste pour le chef d’État étant donné sa maitrise de ces trois domaines pendant le précédent quinquennat.

Un parcours exemplaire

D’abord diplômée de Polytechnique, Elisabeth Borne fait d’abord carrière dans les transports ferroviaires. Elle a été présidente de la RATP et directrice de la stratégie de la SNCF. Une expérience qui lui est très utile le jour où elle est élue ministre déléguée aux Transports en 2017. Une première fois au Gouvernement rythmée par plusieurs réformes qui font parfois l’objet de heurts avec les syndicats cheminots.

Elle occupe ensuite la fonction de ministre de la Transition écologique. Son passage dans ce ministère contribue à deux lois marquantes : la loi énergie-climat, adoptée en novembre 2019, et la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire de février 2020. Les gros dossiers législatifs ne lui font pas peur. Elle réitère l’opération lorsqu’elle est nommée au ministère du Travail, de l’emploi et de l’insertion, après la première vague de contamination à la Covid-19. La réforme sur l’assurance chômage est sans doute sa décision la plus compliquée à mettre en place de ces cinq dernières années.

Elisabeth Borne a désormais les élections législatives en ligne de mire. C’est elle qui sera chargée de mener la bataille qui s’annonce dès le 12 juin prochain pour le premier tour et le 19 juin pour le second. Un seul objectif pour la nouvelle Première ministre : la majorité à l’Assemblée nationale. Si tel n’est pas le cas, un remaniement aura lieu une nouvelle fois, ce sera alors la quatrième cohabitation de l’histoire de la Ve République.

Photo : Jacques Paquier / 2019


Articles récents


Qui sommes-nous ?

En 2006 naît WFM sous l’impulsion de Robert VERDET et Olivier CALVO, devenue ensuite en 2012 Air Show, l’héritière de la station FM des années 80 Radio Show, avec la création de l'association Air Show Groupe. En 2020, Air Show Groupe change radicalement, à commencer par son nom, et devient MRG. Enrichie d’une nouvelle équipe, elle est désormais un média global 100% gratuit proposant un bouquet de radios, un site d’actualité, des podcasts et de la vidéo.



© MRG Médias. Tous droits réservés. Crée par Médias Radio Groupe. "MRG" est une marque déposée à l'INPI