Stanislas Rigault : « on ne fait pas une hiérarchisation des civilisations »


Rédigé par Camille GARCETTE

Publié le 16.03.2022


INTERVIEW / VIDEO - Pour sa première apparition mouvementée au Salon International de l’Agriculture, Stanislas Rigault est revenu sur le sujet brûlant de la situation en Ukraine. Le porte-parole d’Eric Zemmour et président du mouvement Génération Z réaffirme les positions du candidat à la présidentielle sur le conflit qui ébranle l’Europe.

« Quelle ambiance aujourd’hui au Salon de l’Agriculture ». Dès son arrivée sur le plateau de « 2022, l’invité » dimanche 27 février, Stanislas Rigault est reconnu et hué par plusieurs spectateurs. Proche du candidat d’extrême droite Eric Zemmour, il est directement assimilé à celui qu’une partie de l’opinion accuse de distiller des propos haineux sur les plateaux de télévision. Quelque peu décontenancé, le jeune militant reprend vite une posture impassible et déroule son discours minutieusement préparé.

Selon lui, la priorité est de sortir du commandement intégré de l’OTAN. « Il faut faire la distinction entre le traité et l’organisation » ajoute-t-il. Le traité permet à un état membre, lorsqu’il est attaqué, une défense conjointe des alliés. L’organisation, elle, pousse à une coopération, une prise de décision commune qui serait préjudiciable à la France, d’après le jeune souverainiste. Stanislas Rigault croit en la position forte de la nation sur le plan international. Pour lui, Emmanuel Macron, dans ses échanges avec Vladimir Poutine, porte la voix de l’Union européenne et de l’OTAN. Dans l’idée d’un retrait de l’organisation, « la France peut jouer un rôle central et faire de la médiation entre la Russie et l’Ukraine » conclut-il. Sujet très clivant, la volonté de sortir de l’OTAN est partagée par plusieurs candidats à la présidentielle : Eric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen ou encore Fabien Roussel.

Réfugiés ukrainiens, migrants syriens

Le 13 mars, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin indiquait que 13.500 personnes étaient arrivées en France depuis l’Ukraine. Plusieurs élus de droite et extrême droite ont fait couler beaucoup d’encre par leurs prises de parole, vivement contestées. Selon Nicolas Bay, vice-président de Reconquête !, le parti d’Eric Zemmour, « il y a une différence entre les Ukrainiens qui participent à notre espace civilisationnel, et des populations qui appartiennent à d’autres civilisations ». Interrogé au sujet de cette phrase polémique, Stanislas Rigault a tenu à redéfinir la stratégie migratoire de son mentor : « Eric Zemmour est dans une logique d’assimilation. De fait, il y a des cultures qui sont plus proches des nôtres que certaines. Un anglais est plus proche d’un français qu’un chinois ou d’un brésilien » précise-t-il.

De nombreuses associations humanitaires et collectifs dénoncent la différence d’accueil en France entre les réfugiés Ukrainiens et ceux venus du Moyen-Orient ou d’Afrique. Le porte-parole de Génération Z tient à souligner qu’au sein du parti, « on ne fait pas une hiérarchisation des civilisations ».

Alors que 2,6 millions de personnes fuyant l’Ukraine étaient recensées samedi par l’ONU, le gouvernement français anticipe l’arrivée possible de 50 000 à 100 000 personnes dans les prochains jours ou prochaines semaines.

Regardez l’interview en vidéo

Photo : MRG Médias


Articles récents


Qui sommes-nous ?

En 2006 naît WFM sous l’impulsion de Robert VERDET et Olivier CALVO, devenue ensuite en 2012 Air Show, l’héritière de la station FM des années 80 Radio Show, avec la création de l'association Air Show Groupe. En 2020, Air Show Groupe change radicalement, à commencer par son nom, et devient MRG. Enrichie d’une nouvelle équipe, elle est désormais un média global 100% gratuit proposant un bouquet de radios, un site d’actualité, des podcasts et de la vidéo.

MRG Médias est membre de



© MRG Médias. Tous droits réservés. Crée par Médias Radio Groupe. "MRG" est une marque déposée à l'INPI