Anne Hidalgo : « la gauche est affaiblie, nous le savons »


Publié le 15.03.2022


INTERVIEW / VIDÉO – Candidate socialiste à la présidentielle, Anne Hidalgo assure porter « une gauche solide ». Malgré des sondages qui ne la placent pas parmi les favoris, la maire de Paris a un objectif en tête : « rassembler les Français ».

Le 12 septembre 2021, Anne Hidalgo annonçait à la France entière être candidate à l’élection présidentielle. Depuis ce jour et malgré son investiture par le Parti socialiste le 14 octobre dernier et l’obtention de ses 500 parrainages, la maire de Paris voit sa cote de popularité diminuer semaine après semaine dans les sondages. Une situation qu’elle ne préfère aujourd’hui « pas commenter ». Sur le plateau d’« À travers champs », lundi 28 février, la candidate à la présidentielle s’est dit représentante d’une gauche « solide » et assure porter des « propositions d'une gauche républicaine, d'une gauche européenne ». Parmi celles-ci, « la lutte contre les inégalités » à laquelle Anne Hidalgo met un point d’honneur. D’après elle, les inégalités seront « le nid du populisme et des conflits de demain ». Si la candidate socialiste reste néanmoins consciente que « la gauche est affaiblie », elle estime que c’est cette même gauche qui sera « porteuse de solutions pour un pays qui a envie de vivre en paix et de façon beaucoup plus équilibré ».

« Le pays a besoin de se repolitiser »

A 41 jours du premier tour de la présidentielle, la maire de Paris aimerait « par-dessus tout » que les « débats politiques puissent se dérouler ».  On « parle beaucoup à la place des électeurs » estime-t-elle, avant de s’indigner « qu'aujourd'hui le débat n’a pas vraiment eu lieu », notamment à cause des six derniers mois impactés par la crise sanitaire. Anne Hidalgo espère pouvoir davantage partir à la rencontre des Français. Entre la crise sanitaire et la guerre en Ukraine, « il y a eu peu d'espace pour rencontrer les Françaises et les Français ». Pour elle, « le pays a besoin de se repolitiser, au bon sens du terme ». « Il faut faire vivre la démocratie en France et il faut permettre à ce débat de se dérouler à partir des idées des projets et pas des commentaires. Ca, ça tue la politique » assure-t-elle

Interrogée sur la question d’une candidature commune, la représentante du Parti socialiste à la présidentielle la considère « toujours préférable ». Elle avait proposé une primaire en décembre avec le candidat à la présidentielle d’Europe Écologie-les Verts, Yannick Jadot, mais ce dernier « n'a pas saisi cette main qui lui était tendue ». L’objectif d’Anne Hidalgo est dorénavant de « rassembler les Français ». 

Regardez l’interview en vidéo

Photo : MRG Médias


Articles récents


Qui sommes-nous ?

En 2006 naît WFM sous l’impulsion de Robert VERDET et Olivier CALVO, devenue ensuite en 2012 Air Show, l’héritière de la station FM des années 80 Radio Show, avec la création de l'association Air Show Groupe. En 2020, Air Show Groupe change radicalement, à commencer par son nom, et devient MRG. Enrichie d’une nouvelle équipe, elle est désormais un média global 100% gratuit proposant un bouquet de radios, un site d’actualité, des podcasts et de la vidéo.

MRG Médias est membre de



© MRG Médias. Tous droits réservés. Crée par Médias Radio Groupe. "MRG" est une marque déposée à l'INPI