Gérard Leseul : "les électeurs de gauche souhaitent une primaire"


Publié le 14.12.2021


INTERVIEW - Pour Gérard Leseul, député socialiste de la 5ème circonscription de la Seine-Maritime, Anne Hidalgo est toujours spectatrice de la campagne présidentielle. La candidate du Parti socialiste ne bénéficie d’aucune dynamique. 

3%. Voilà la part d’intentions de vote qu’obtient Anne Hidalgo selon un sondage d’Odoxa, paru lundi 13 octobre. À 7% en octobre, la maire de Paris continue sa chute libre. Gérard Leseul, député socialiste, reconnaît que si « la tendance n’est pas une tendance de grande dynamique à gauche », il n’a pas « l’oeil rivé sur les sondages ». « On ne gouverne pas avec les sondages » ajoute-t-il. Interrogé à ce sujet, il appelle à « sortir des campagnes mortifères à la Zemmour ».

Pour endiguer cette spirale négative, Anne Hidalgo a proposé mercredi 8 décembre une primaire de la gauche afin d’élire un seul candidat pour les représenter. Une requête déjà refusée par Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon et Fabien Roussel. Pour Gérard Leseul, « la proposition faite par Anne Hidalgo, c’est la réponse au peuple de gauche qui attend que les candidats discutent et s’entendent ». Il est d'ailleurs persuadé que « les électeurs de gauche souhaitent une primaire » et donne même un nombre : « 73% d’entre eux la veulent ». C’est « une proposition d’ouverture » aux autres candidats et un « moyen de répondre à l’attente de l’électorat de gauche ». Le député rappelle que « la porte avait été ouverte en avril dernier » déjà, pour une union qui n’avait rien donné. « Le pari que fait Anne Hidalgo, c’est d’être désignée par l’ensemble de la gauche ». Voilà ce que représente cette proposition pour Gérard Leseul. Il l’assure, peu importe le résultat, « nous soutiendrons le vainqueur de cette primaire ».

« La déclaration de François Hollande n’est pas respectable »

Évoquant notamment celle d’Anne Hidalgo, François Hollande avait déclaré le 19 octobre dans les colonnes du Parisien qu’ « à gauche, toutes les candidatures sont lilliputiennes ». S’il juge « ne pas avoir à commenter François Hollande », Gérard Leseul trouve que « sa déclaration n’est pas respectable ». Le député ne pense pas que l’ancien chef de l’État soit « un ennemi du PS ». Il le définit plus comme « un commentateur ». L’ex-attaché de presse rappelle que « François Hollande ne se présente à aucune élection » et propose « d’écouter ceux qui sont candidats ».

Photo : Raphaël Bardenat / MRG


Articles récents


Qui sommes-nous ?

En 2006 naît WFM sous l’impulsion de Robert VERDET et Olivier CALVO, devenue ensuite en 2012 Air Show, l’héritière de la station FM des années 80 Radio Show, avec la création de l'association Air Show Groupe. En 2020, Air Show Groupe change radicalement, à commencer par son nom, et devient MRG. Enrichie d’une nouvelle équipe, elle est désormais un média global 100% gratuit proposant un bouquet de radios, un site d’actualité, des podcasts et de la vidéo.

MRG Médias est membre de



© MRG Médias. Tous droits réservés. Crée par Médias Radio Groupe. "MRG" est une marque déposée à l'INPI