François-Michel Lambert : « le gouvernement instrumentalise les migrants, qu’il considère comme des sacs de patates »


Publié le 19.11.2021


INTERVIEW - Un camp de migrants a été évacué mardi 16 novembre à Grande-Synthe, dans les Hauts-de-France. Une évacuation très critiquée, notamment par le député du groupe Libertés et territoires François-Michel Lambert. 

Dans la matinée du 16 novembre, 1 500 migrants ont été expulsés de leur emplacement à Grand-Synthe (59) par les forces de l’ordre. Le camp se trouvait près d’un centre commercial de la franchise Auchan. Evacués et réinstallés à plusieurs reprises depuis 2015, les migrants n'avaient encore jamais été aussi nombreux. En deux mois, leur nombre sur le territoire de la commune de Grande-Synthe a triplé.

Invité de Raphaël Bardenat et Adrien Hardy mardi 16 novembre, le député François Michel-Lambert, fervent défenseur des sans-papiers, a réagi à l’évacuation de ce camp près de Dunkerque. Il critique le fait que « la France soit toujours dans des postures d’instrumentalisation politique » lorsqu'il s’agit des migrants. « Pour les politiques français, ils ne sont qu’une variable d’ajustement » explique le député. Selon lui, « les conditions d’accueil en France ne sont pas à la hauteur de nos propres lois ». François-Michel Lambert se dit « terrifié » par ces évacuations du camp faites par les forces de l’ordre. Il rappelle que « ce sont des hommes, des femmes, des enfants qui sont instrumentalisés », alors que la France « doit leur apporter la protection et assurer l’éducation des enfants ». François-Michel Lambert blâme également l'attitude du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et en est persuadé, « l’évacuation de ce matin était un coup de com’ ».

Pour le député, le gouvernement « doit s’inspirer de l’Allemagne dans la façon d’accueillir et d’intégrer. Il faut mettre de l’argent pour aider les sans-papiers ». François-Michel Lambert l'explique : « ces personnes méritent de participer à la vie de la nation. Leurs enfants seront demain nos infirmières, nos joueurs et joueuses de football ». Il conclut en adressant une critique acerbe à l’État français, « aujourd’hui le gouvernement instrumentalise ces personnes, qu’il considère comme des sacs de patates qu’on déplace ici ou là. C’est indigne de la France ! ».

Photo : DR


Articles récents


Qui sommes-nous ?

En 2006 naît WFM sous l’impulsion de Robert VERDET et Olivier CALVO, devenue ensuite en 2012 Air Show, l’héritière de la station FM des années 80 Radio Show, avec la création de l'association Air Show Groupe. En 2020, Air Show Groupe change radicalement, à commencer par son nom, et devient MRG. Enrichie d’une nouvelle équipe, elle est désormais un média global 100% gratuit proposant un bouquet de radios, un site d’actualité, des podcasts et de la vidéo.



© MRG Médias. Tous droits réservés. Crée par Médias Radio Groupe. "MRG" est une marque déposée à l'INPI