Cyrille Arnaud : « je peux hypnotiser n’importe qui, du moment que la personne est volontaire »


Publié le 28.02.2022


PORTRAIT/VIDEO - Personne ne résiste au talent d’hypnose de Cyrille Arnaud. Longtemps showman, le parisien de naissance a décidé de mettre la scène en pause pour ouvrir son institut et mettre ses capacités au service des autres.

Né en banlieue parisienne, Cyrille Arnaud habite aujourd’hui à Marseille. Pourtant, il se considère toujours comme « un parisien qui vit en grande, grande banlieue ». Cyrille Arnaud rencontre très jeune la magie et, rapidement, c’est le coup de foudre. Il va même plus loin : « mon premier livre de magie, c’est ma mère qui me l’a offert. Je l’ai encore d’ailleurs ». C’est en jouant ses tours sur la scène de camps de vacances que le néo-magicien a « commencé à prendre goût à la scène ». Mais faire de la magie son métier n’est absolument pas une option. Il explique que « quand on a 20 ans, on est à l’écoute des parents qui nous disent qu’il faut faire un "vrai métier" ». Cyrille Arnaud enchaîne alors les petits jobs : « serveur, commercial, des petits trucs alimentaires ». Ce que l’hypnotiseur apprécie dans chacun d’entre eux, « c’est le lien avec les gens, apprendre à vraiment connaitre leurs besoins ».

« Ce que j’ai adoré dans l’hypnose, c’est qu’on peut en faire où on veut et quand on veut »

Mais Cyrille Arnaud reste un showman. S’il revient un temps avec la magie, c’est vraiment comme hypnotiseur qu’il se fait une place dans le milieu du spectacle. « J’ai découvert l’hypnose en 2009 » et « ce que j’ai adoré, c’est qu’on peut en faire où on veut et quand on veut » explique-t-il. Cyrille Arnaud va même plus loin : « je voulais ressentir la petite magie qu’ont les gens au plus profond d’eux-mêmes ». Il en est persuadé : « je peux hypnotiser n’importe qui, du moment que la personne est volontaire ». Cyrille Arnaud faisait partie des premiers à hypnotiser des gens en spectacle. Il a vu au plus près l’explosion du phénomène. Si l’hypnose marche autant, c’est selon lui parce que « c’est fascinant de voir que des gens répondent à quelqu’un au doigt et à l’oeil ».

« j’ai compris la dangerosité de la visibilité publique »

En 2014, Cyrille Arnaud se fait connaitre du grand public en faisant un passage remarqué dans l’émission « Touche pas à mon poste », présentée par Cyril Hanouna. « Jamais je n’aurai pu penser passer un jour à la télévision » avoue le principal intéressé, croyant même que c’était des « amis qui lui faisaient un canular pour qu’il vienne à Paris ».  Il le reconnaît lui-même : « c’est ce passage-là qui m’a plus ou moins lancé ». Sauf que lors de sa démonstration, un des chroniqueurs de TPMP, Gilles Verdez, s’effondre en larmes en étant sous hypnose. Pour Cyrille Arnaud, la situation a été « dramatisée », même s’il avoue qu’« avec l’expérience, je ferai différemment, je m’imposerai plus ». Critiqué par de nombreuses personnes, c’est à ce moment-là que l’hypnotiseur a « compris la dangerosité de la visibilité publique ». Après l’émission, le magicien enchaine avec son spectacle « Expériences Hypnotiques » qui connait un vrai succès. Même s’il lui est arrivé de faire quelques représentations un peu en improvisant. Cyrille Arnaud le confie : « ça m’est arrivé de jouer dans un théâtre où j’avais à peine dix personnes que je pouvais peut-être hypnotiser ». Il précise qu’ « en hypnose, plus le public est nombreux, plus c’est facile ». L’hypnotiseur a même lâché, en exclusivité dans la Zone VIP, pourquoi il avait dû stopper son show : « j’ai arrêté mon spectacle en juillet 2016 parce que mon producteur ne me rémunérait pas ». Un an d’inactivité dont il a profité pour diversifier ses activités.

« Le but de la résilience est de devenir plus fort qu’avant le traumatisme »

Cyrille Arnaud ouvre en 2017 son organisme « Résilience Institut » où il offre des formations à l’hypnose et un accompagnement des patients qui viennent de subir un traumatisme. « Le but était de former des gens à l’hypnose et de rendre officielles les consultations » explique le prestidigitateur. Il précise quand même « ne pas soigner les gens, juste les accompagner ». « Le but de la résilience est de devenir plus fort qu’avant le traumatisme », d’où le nom de son institut. Cyrille Arnaud propose aussi aux débutants « des ateliers afin que ces nouveaux hypnotiseurs soient plus à l’aise dans leur rôle sur scène ». Le showman ne s’inquiète pas d’être dépassé par ses élèves, parce qu’au final, d’après lui, « c’est la règle du jeu ». Son institut est ce sur quoi il veut le plus se concentrer pour le futur, même s’il n’exclut pas « de refaire un spectacle si l’opportunité se présente ».

Regardez l'interview en vidéo

Photo : Manon Blangis / MRG


Articles récents


Qui sommes-nous ?

En 2006 naît WFM sous l’impulsion de Robert VERDET et Olivier CALVO, devenue ensuite en 2012 Air Show, l’héritière de la station FM des années 80 Radio Show, avec la création de l'association Air Show Groupe. En 2020, Air Show Groupe change radicalement, à commencer par son nom, et devient MRG. Enrichie d’une nouvelle équipe, elle est désormais un média global 100% gratuit proposant un bouquet de radios, un site d’actualité, des podcasts et de la vidéo.

MRG Médias est membre de



© MRG Médias. Tous droits réservés. Crée par Médias Radio Groupe. "MRG" est une marque déposée à l'INPI