Julien Bayou sur la loi Climat : "J'en veux à ce gouvernement qui sacrifie l'avenir de la jeunesse"


Publié le 05.04.2021


INTERVIEW/VIDEO - Le 29 mars dernier, l'examen du projet de loi Climat et résilience débutait à l'Assemblée nationale. Issu des 149 propositions de la convention citoyenne, le texte n'a aujourd'hui plus grand chose à voir avec l'original, en raison, notamment, des nombreux amendements déposés. Le secrétaire national du parti Europe Ecologie – Les Verts, Julien Bayou, était dans Time Break, vendredi 2 avril, pour en discuter.

7000 amendements. Preuve que ce texte divise l'Assemblée nationale. Certains sont pourtant unanimes sur la question du climat selon Julien Bayou : "l'ensemble des scientifiques s'accorde pour dire qu'il faut réduire nos émissions de gaz à effet de serre". Le secrétaire national d'Europe Ecologie – Les Verts (EELV) précise : "il faut prendre un virage sur nos modes de vie, sur l'agriculture, sur la pollution. Ca a beaucoup d'intérêt en termes d'emploi, de confort, de qualité de vie, de santé".

Interrogé sur l'écocide, Julien Bayou est notamment revenu sur l'importance que l'écocide soit un crime et pas un délit : "on est sur un délit général de pollution qui n'est pas applicable, il faut démontrer l'intention de nuire, or, la plupart du temps, les pollueurs expliquent que c'est une négligence, une faute humaine".

Modification du code de l'éducation : "une des rares mesures intéressantes"

Si la plupart des propositions de la convention citoyennes ont été tronquées ou repoussées, l'une d'elles a bien été retenue. Il s'agit de la modification du code de l'éducation "pour une généralisation de l'éducation à l'environnement et au développement durable". "Une des rares mesures intéressantes" pour Julien Bayou. Il précise : "l'école n'est pas là que pour former à travailler, elle est là aussi pour permettre l'émancipation, pour permettre à chacun, chacun, d'évoluer en société".

Un des sujets mis sur la table par le gouvernement est la prime à la conversion vélo. Une mesure qui va dans le bon sens pour le secrétaire national d'EELV puisqu'il faut "refaire de la place au vélo et à la marche, aux piétons". Pour lui, "reprendre de la place sur la voiture et la confier aux vélos et aux piétons, c'est un moyen de réduire les temps de transport, les gaz à effet de serre". "C'est aussi bon pour la santé, c'est bon pour l'emploi" ajoute-t-il.

Enfin, Julien Bayou rappelle à quel point les propositions de la convention citoyenne étaient importantes et pertinentes, selon lui, pour lutter "pour notre avenir", avant de conclure : "J'en veux à ce gouvernement qui sacrifie, pour quelques intérêts des lobbys, l'avenir de cette jeunesse". Au moins, c'est clair.

REGARDEZ L'INTERVIEW EN VIDEO

 

Photo : CCO


Articles récents

Qui sommes-nous ?

En 2006 naît WFM sous l’impulsion de Robert VERDET et Olivier CALVO, devenue ensuite en 2012 Air Show, l’héritière de la station FM des années 80 Radio Show, avec la création de l'association Air Show Groupe. En 2020, Air Show Groupe change radicalement, à commencer par son nom, et devient MRG. Enrichie d’une nouvelle équipe, elle est désormais un média global 100% gratuit proposant un bouquet de radios, un site d’actualité, des podcasts et de la vidéo.

MRG Médias est membre de



© MRG Médias. Tous droits réservés. Crée par Médias Radio Groupe. "MRG" est une marque déposée à l'INPI