David Perrotin : "Si nous n'avions pas révélé la vidéo, Michel, la victime, serait encore en prison"


Publié le 05.12.2020


INTERVIEW/VIDEO - Il a révélé le passage à tabac par la police du producteur de musique Michel Zecler, David Perrotin, journaliste à Loopsider, était l'invité, vendredi 4 décembre de Time Break. Il est notamment revenu sur l'ampleur que l'affaire a prise depuis la sortie de la vidéo.

La vidéo a provoqué un vif émoi sur les réseaux sociaux, allant jusqu'aux plus hautes arcanes de l'Etat. Révélé par le média Loopsider, ce document montre un homme, Michel Zecler, producteur de musique, se faire frapper par trois policiers à l'intérieur de son studio dans le 17ème arrondissement de Paris.

Le document en question a pris une grande ampleur, fait assez rare dans ce type d'affaires : "vous avez quatre policiers qui ont été poursuivis, deux qui ont été placés en détention provisoire, ce qui est assez exceptionnel dans ce genre d'affaire" explique David Perrotin, le journaliste qui a révélé la vidéo. Autre fait assez rare pour être souligné selon le journaliste : la rapidité avec laquelle ont réagi les autorités, "je pense que c'est à la hauteur de la violence qu'on peut voir sur les images".

"Des mensonges et des gens qui ne réagissent pas"

Tout n'est pourtant pas rose dans cette histoire. David Perrotin confie : "la réalité, c'est que je pense que, très sincèrement, si nous n'avions pas révélé cette vidéo, Michel, la victime, serait encore en prison aujourd'hui". Un phénomène qui doit à tout prix changer pour le journaliste qui estime qu'"à un moment donné [il] faudra se poser la question de savoir pourquoi, alors que la loi les y oblige, les policiers assermentés ne dénoncent pas leurs collègues quand ils sont coupables de ce genre de faits ou se couvrent mutuellement".

Car cette vidéo aurait pu ne jamais être révélée : "moi je découvre la vidéo le lundi soir mais faut savoir que le lundi matin elle est au commissariat cette vidéo, que les policiers collègues ont vu les trois policiers frapper et tabasser Michel et qu'en fait du début jusqu'à la fin avec par exemple les PV totalement bidonnés des trois policiers mis en cause, vous avez des mensonges et vous avez des gens qui ne réagissent pas".

Emmanuel Macron évoque des violences policières

Quelques heures avant la venue de David Perrotin dans Time Break, le Président de la République, Emmanuel Macron, était l'invité de Brut pour une interview fleuve de plus de 2 heures. Il est notamment revenu sur l'affaire Michel Zecler. Certains de ses mots ont rassuré David Perrotin : "enfin, depuis le début de son quinquennat il a prononcé le mot de 'violences policières', ce qui n'était plus arrivé depuis qu'il était candidat".

Sur une note moins positive, "on est sans cesse en train d'opposer la violences à l'égard des forces de l'ordre et la violence des forces de l'ordre contre les citoyens et je pense qu'à force de mettre un signe égal entre les deux, on n'avancera jamais sur ces questions" selon le journaliste.

REGARDEZ L'INTERVIEW EN VIDÉO

Photo : DR.


Articles récents

Qui sommes-nous ?

En 2006 naît WFM sous l’impulsion de Robert VERDET et Olivier CALVO, devenue ensuite en 2012 Air Show, l’héritière de la station FM des années 80 Radio Show, avec la création de l'association Air Show Groupe. En 2020, Air Show Groupe change radicalement, à commencer par son nom, et devient MRG. Enrichie d’une nouvelle équipe, elle est désormais un média global 100% gratuit proposant un bouquet de radios, un site d’actualité, des podcasts et de la vidéo.

MRG Médias est membre de



© MRG Médias. Tous droits réservés. Crée par Médias Radio Groupe.